6 leçons apprises par les jeux d’échecs et valable pour les startups !

Plus d’un aiment les jeux d’échec depuis leur enfance et ont l’habitude de jouer avec des magnifiques planches et des pièces de bois sculptée. Beaucoup y jouent presque tous les jours par amour et par habitude. Il y en a qui ne peuvent se passer et ne peut commencer leur journée sans y jouer. En fait les échecs sont leur café matinal.

Quand une personne a besoin de concentration, les échecs viennent à leur secours comme un bouclier. Ce jeu est  comme une thérapie et un planificateur de stratégie pour les autres. 

Cependant, si vous le regardez théoriquement, les échecs sont tout au sujet de la planification stratégique sur le terrain. Pour devenir un bon entrepreneur, ce jeu peut aider a maintenir les objectifs de la société. 

Les réunions, les contrats et les concurrents sont tout comme n’importe quel jeu d’échecs. 

Pour mieux gérer et démarrer une petite entreprise, voici les six conseils les plus élémentaires qui peuvent aider les présidents directeurs généraux.

1. Vous avez besoin d’un but

Le but est un petit mot, avec beaucoup de théorie. Aux échecs, chaque coup compte. Chaque pièce a sa place et son importance. Aucune entreprise ne peut être pas dirigée sans une planification et une approche minutieuses. 

Il y a des gens meilleurs que vous, certains sont de grands requins dans votre domaine et de succès aussi. Ainsi, chaque geste, chaque innovation et chaque installation compteront. Vous ne pouvez pas posséder une entreprise d’un million de dollars sans avoir une vision et un but. 

Planifier avec vos ressources pour construire une forte force nécessite de fixer but. Alors, voyez quel est votre but et comment vous pouvez l’utiliser efficacement.

2. Préparez le plan A, le plan B et le plan C

Maintenant, voici quelque chose d’intéressant. Chaque problème a une solution, et chaque solution a un problème. Au début, votre entreprise devra faire face à de nombreux problèmes, principalement au niveau des liquidités et des publics cibles. Vos concurrents font tout ce qu’ils peuvent pour atteindre vos clients. 

Si vous ne faites rien de différent, vous perdez déjà la partie. Aux échecs, les joueurs ont toujours un plan A, un plan B et un plan C. Par conséquent, vos coups d’affaires doivent aussi être redéfinis avec des plans. 

Vous êtes peut-être un très bon joueur, mais au bout du compte, il ne s’agit pas de bien jouer, mais de gagner selon vos conditions. 

Alors, contre-programmez chaque nouvelle idée ou politique ou même un produit.

3. Chaque pièce est importante

Votre roi, votre reine et votre chevalier sont des pièces précieuses, mais qu’en est-il des pions ? Ou la tour est-elle là pour la décoration ? 

Quand il s’agit d’échecs, pas une seule pièce n’est hors jeu. Chacun d’entre eux a sa propre valeur et sa capacité à changer les choses, tout comme l’idée de votre approche commerciale. Chaque employé et chaque client est important. Vos concurrents sont essentiels, mais vos employés et vos clients le sont aussi.

La plupart des gens qui consultent des experts sont inquiets et se concentrent sur leurs adversaires. Mais ce n’est pas comme ça qu’il faut faire, que ce soit aux échecs ou dans les affaires. Jouer la sécurité n’est pas un mot en vain. Cela a un sens, pour aller avec le thème de la trop grande prudence. 

Surveillez les actifs de vos employés et de vos clients de longue date dans chaque vente.

4. Apprenez de vos erreurs

Vous avez fait une erreur. Et alors ? Tout le monde en fait. Un coup raté ne signifie pas qu’à la fin, vous perdrez la partie. Chaque erreur vous apprend quelque chose. 

Si vous perdez une pièce sur l’échiquier, cela signifie que vous devez être prudent avec le reste. Il s’agit ici d’une prévision stratégique supplémentaire, qui peut faire l’objet d’une action. Samsung a eu un désastre avec Note 7 l’année dernière. L’entreprise a-t-elle fermé ? Non, ils ont émergé avec Note 8 et d’autres gadgets pour gagner leurs clients. 

Donc, si vous faites face à l’échec, sortez de l’ombre avec plus d’options et apprenez de vos erreurs. Rien n’est permanent, pas même une offre ratée.

5. Pensez à l’ensemble du conseil d’administration

Vous avez un échiquier plein de pièces d’échecs. Peut-être que vous ferez l’ouverture et que vous ferez le premier pas. Avez-vous l’intention d’y aller sans réfléchir ? Non, c’est une folle erreur. 

Vous devez vous installer, réfléchir à vos options et faire le premier pas. Chaque ouverture est une bénédiction dans votre entreprise, mais encore une fois, vous devez jouer la sécurité. 

Tenez compte de vos options, de vos finances et de votre capacité à respecter les échéances. Saisir toutes les occasions sans aide n’est pas sain. La courbe d’apprentissage fonctionne mieux en saisissant la bonne occasion et en faisant un geste bien planifié. 

Analyser la situation, voir les avantages et les inconvénients, puis faire une offre. Utilisez vos outils d’affaires efficacement. Calculez la perte de ventes, puis voyez si vous pouvez offrir des offres ou des promotions pour les couvrir.

6. Ne perdez pas de temps après les tentations

Quand vous avez commencé à jouer aux échecs, vous étiez très tenté de déplacer la reine et le roi. Cela peut conduire à perdre soit toutes les pièces, soit parfois la partie entière. Le roi a été enlevé, et c’est vrai qu’il a été durement frappé.

La leçon apprise d’un échec est souvent le besoin de concentration. Il fallait réformer les tenants et les aboutissants du jeu. Ce n’est qu’alors que la solution vient : il faut pouvoir protéger son roi. C’est la même chose pour toute entreprise en démarrage. 

Vous devez chercher des moyens d’engager l’ensemble du conseil d’administration. Habituellement, la compétition amplifie le terrain de jeu, mais si vous perdez votre concentration, vous ne gagnerez pas. Votre capacité doit être réformée pour saisir les chances supplémentaires de battre vos adversaires. Utilisez efficacement les ressources pour atteindre vos clients. Essayez le référencement naturel, les médias sociaux, le bouche-à-oreille et le marketing de contenu pour atteindre vos clients. 

Soyez disponibles là ou ils le sont. C’est ainsi que votre entreprise passera à l’étape suivante.

Appliquez les techniques d’échecs, mais connaissez aussi votre entreprise

La vraie vie des affaires n’est pas qu’une partie d’échecs. Tous vos concurrents ne joueront pas bien. Ils attaqueront quand ils veulent et ruineront votre réputation à tout prix. Mais les échecs vous apprennent à vous concentrer, à jouer en défense et à planifier vos mouvements. Chaque partie d’échecs commence par une nouvelle stratégie. 

Chacune de vos pièces joue son rôle pour vous permettre de gagner. Plus vous êtes concentré, plus vous apprenez. De même, vous pouvez appliquer ces tactiques dans votre nouvelle entreprise ou dans une nouvelle campagne. Vous voyez vos adversaires et étudiez leurs habitudes de jeu. Vos pensées s’organisent dans le but de gagner. Et même si vous perdez, vous le ferrez avec grâce. Vous voyez, tous les jeux n’ont pas pour but de gagner, mais aussi d’apprendre de vos erreurs ou de celles de vos adversaires.

Leave a Comment